07/05/2022

Nouveau défi: le Sentier des Huguenot!

La recherche de fonds pour la construction du nouveau gîte a démarré. Le dossier magnifiquement fait par Bertrand, président de notre association, est déposé à la Loterie romande. D'autres Fondations, associations et particuliers vont être approchés, bien sûr.

De mon côté, la marche me convient mieux qu'établir un dossier pour de la recherche de fonds. C'est alors que j'ai décidé de me lancer sur le Sentier des Huguenots dans le but de parrainer chaque km, à 5.- le km, pour sponsoriser ces travaux. Départ à la mi-juillet pour 1600km en deux mois et demi, en espérant que tout se passe bien, comme ce fut le cas sur le Chemin de Compostelle. Mais depuis j'ai quelques années de plus et moins d'entrainement. Bon, une fois de plus j'y vais avec la Confiance! Ci-dessous mon dépliant pour annoncer ce nouveau périple. 


Pour y participer financièrement (au cas où le dépliant ne serait pas assez clair), choisir le nombre de km que vous désirez sponsoriser x 5 (5.-/km) et verser le montant sur le ccp : 

Gîte El Jire, 1081 Montpreveyres IBAN CH07 0900 0000 1514 1401 3, mention "1600"

ou par twint, voir le code sur notre site eljire.ch, avec le commentaire "1600".

Bien sûr, j'espère que les 1600km seront sponsorisés, et pourquoi pas quelques-uns de plus? Si je me trompe de chemin par ex, ça peut faire quelques km de plus!! Quoiqu'il en soit, l'intégralité des dons ira pour les travaux de construction, c'est sûr.

Ces travaux sont prévus pour l'année prochaine, alors que cette année c'est la mise à l'enquête. Elle a démarré le mois passé, mais n'est pas encore sur le pilier de la Commune car il y a quelques données à finaliser encore. Puis il faudra choisir les entreprises, le plus locales possibles.

Tout ce projet pour moi, me parait gigantesque. Presque depuis le début que j'ai reçu mon Appel à ouvrir un gîte sur le chemin de Compostelle, une personne m'accompagne au niveau spirituel. C'est absolument essentiel, tout comme le groupe de prière que j'ai constitué également à ce moment-là. Je n'aurai pas tenu le coup sur la durée sans ces deux piliers sur lesquels je peux m'appuyer. 

Alors dernièrement je disais à mon accompagnatrice combien je me sentais petite devant les défis qui nous attendent encore, comme devant une muraille qu'il faut franchir ou une montagne qu'il faut gravir. A la fin de l'entretien elle me donne un passage biblique, le Psaume 18 v. 30: "avec mon Dieu je saute la muraille" (version TOB) puis me montre une image (de Sieger Köder) qui représente ça:

Du coup j'ai épinglé cette image bien en vue chez moi, elle me donne de l'élan et de la joie!! 

06/01/2022

A la suite des Mages

Aujourd'hui, 6 janvier, c'est le jour des Rois. Avec la traditionnelle "galette des rois" et sa, ou ses fèves à l'effigie d'un roi ou d'une reine. 

Ce soir à l'Abbatiale de Payerne, j'ai participé à l'office oecuménique qui avait pour thème l'histoire des Rois mages qui viennent adorer le roi des Juifs. La prédication axait sur le fait qu'ils avaient tout quitté suite à l'appel qu'ils avaient reçu et compris selon les signes vus dans le ciel. Ils se sont alors mis en route, guidés par une étoile. Puis ils furent certainement surpris de trouver comme roi un bébé dans une crèche des plus humble, l'enfant Jésus!

Je n'ai pu m'empêcher de faire le parallèle avec mon Appel, qui m'a fait tout quitté (en 2011), non pour suivre une étoile, mais pour me diriger vers le "champ des étoiles", une des étymologie du nom de Compostelle. En effet selon la légende, l'ermite Pelagius aurait eu une révélation de l'emplacement du tombeau de St Jacques et aurait été guidé par une "pluie d'étoiles" vers ce lieu. Il y aurait découvert un tumulus, nommé "campus stellarum" qui veut dire "champ des étoiles", la légende voulant que ce soit l'origine du nom "Compostelle". Et alors moi, que vais-je trouver quand j'arriverai au but de mon Appel? Serai-je aussi surprise que les Mages??

Bien sûr que pour le moment je ne puis le dire puisque je suis encore loin du but. Toutefois, lors de la dernière rencontre avec la commission de construction, nous avons parlé d'inauguration (1ère fois que ce mot est prononcé!) en... 2024! Cette année nous espérons faire la mise à l'enquête pour l'agrandissement du gîte dans les combles de la Cure de Montpreveyres. Puis les travaux en 2023, et alors l'inauguration printemps 2024! C'est alors que nous pourrons enfin accueillir les pèlerins avec un repas chaud le soir. Bref, même comme musique d'avenir, cela fait du bien d'entendre un planning concret de réalisation de ces modifications importantes. Mais les défis sont encore nombreux et... gigantesques! Je m'appuie toujours sur cette promesse "Dieu pourvoira". Pour le moment Il a bien pourvu avec les personnes qui se sont engagées dans cette commission de construction, tout comme avec notre comité, et finalement tant d'autres personnes qui sont impliquées d'une manière ou d'une autre dans ce projet. Quelle reconnaissance!

Côté vie du gîte, actuellement c'est le calme plat. De ces derniers mois nous avons accueilli un seul pèlerin, Dominik, qui a alors profiter de rester 3 jours pour se reposer quelque peu. Comme personne d'autre ne s'était annoncé, nous avons accepté.



24/10/2021

Quelques flashs

Un samedi par temps mitigé, nous étions 5 hospitalières à marcher de Montpreveyres à Lausanne. Une sixième nous a rejointes dans les hauts de la ville, et nous sommes arrivées les 6 devant la cathédrale comme de "vraies" pèlerines. Mais y a-t-il des "vrais" et des "faux" pèlerins? Je pense que ce que nous avons vécu ensemble fut un vrai partage de vie, de rires, de légèreté, ce que beaucoup de pèlerins apprécient justement de vivre sur le Chemin de pèlerinage.

C'était une première expérience pour quelques-unes d'entre elles, à refaire dès que possible pour découvrir le trajet Moudon - Montpreveyres. L'idée est partie de plusieurs d'entre elles qui désiraient connaitre un peu plus pratiquement ce que cela veut dire d'être sur un chemin de pèlerinage, et de pouvoir expliquer aux pèlerins qu'elles accueillent à El Jire la suite de leur chemin du lendemain. C'est dire toute la motivation de cette équipe d'hospitalières et d'hospitaliers à accueillir au mieux les pèlerins de passage à El Jire!



Dans la rubrique précédente j'ai parlé des offices que nous faisons tous les mercredis soirs dans la petite église de Montpreveyres. Début octobre c'est la paroisse de langue allemande de la Broye qui s'est déplacée à Montpreveyres pour vivre son culte en allemand. Ce fut un moment convivial et nourrissant spirituellement. Le pasteur avait axé tout le culte et surtout sa prédication sur le pèlerinage, dommage qu'il n'y avait pas de pèlerins ce soir-là! Mais comme nous sommes tous pèlerins sur cette terre, chacun a pu se sentir concerné.


Fin août l'AG s'est bien passée, et pour terminer avec une touche moins statutaire et plus légère, Béatrice Béguin, accompagnatrice de pèlerin, nous a parlé de son pèlerinage à travers la Suisse en axant sur les hébergements trouvés... et testés! Avec une touche toute personnelle de son vécu dans certains de ces hébergements.

La commission de construction s'est à nouveau réunie avec l'architecte et sa collaboratrice à fin septembre. Des contacts avec différents corps de métier vont être pris pour avancer avec la mise à l'enquête. Une nouvelle rencontre aura lieu début décembre.



01/08/2021

200 pèlerins, tout soudain!

Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas eu de nouvelle rubrique depuis le début de l'année qu'il ne se passe rien au gîte El Jire! Les pèlerins se succèdent et ne se ressemblent pas... évidemment. Nous allons accueillir tout soudain notre 200è pèlerin ou pèlerine. S'il n'y avait pas la covid nous aurions déjà largement dépassé ce nombre. En effet, nous gardons encore la prudence de ne pas accueillir des pèlerins qui ne marchent pas ensemble, de ce fait nous avons dû refuser quelques personnes. Très dommage évidemment, mais la prudence est encore de mise. D'autant plus dommage lorsque le jour précédent ou suivant il n'y a personne!

notre 150è pèlerine, qui sera la/le 200è??

L'équipe des hospitaliers s'est encore agrandie, ce qui donne de la souplesse dans cet engagement. Parfois une des personnes ne prend aucun service durant un mois, d'autres prennent un seul jour, et d'autres encore en prennent 4 de suite! Le principal est que chaque mois il y a chaque jour une personne de permanence au gîte entre 16h et 18h. Nombre de pèlerins remercient pour l'accueil chaleureux et le lieu charmant.

Depuis le mois de juillet nous avons commencé à proposer un office d'une demi-heure environ dans la petite église de Montpreveyres, juste à côté de la cure. Tous les mercredis soir à 19h, nous sonnons la cloche quelques coups pour annoncer la célébration. Les pèlerins sont avisés, ils viennent ou pas, et c'est évidemment ouvert à qui désire y assister. Cela se passe en français, mais nous imprimons la traduction du texte biblique en allemand pour le cas où des pèlerins se joindraient à nous, la plupart étant de langue germanophone.


Un comité de construction de 3 personnes s'est constitué avec pour mission de superviser la prochaine mise à l'enquête ainsi que le déroulement des travaux futurs. Et fin août nous aurons notre 4è Assemblée Générale. 

Une fois de plus, c'est la logique de "un pas après l'autre" qui nous fait avancer😊.


23/12/2020

Fin de saison

Bien que le gîte reste ouvert durant la saison d'hiver, il n'y a évidemment presque plus de pèlerins. Depuis fin octobre où l'équipe des hospitaliers-ères a cessé d'assumer une permanence d'accueil entre 16h et 18h, une seule pèlerine a été très heureuse de dormir à El Jire. 

Toutefois jusqu'à fin octobre, nous avons accueilli 55 pèlerins depuis la ré-ouverture le 6 juillet de cette année si particulière. Ce qui est pas mal du tout compte tenu de la situation du covid. D'ailleurs une de mes amies, partie en août de Lausanne pour Santiago, a dû rentrer avant même d'arriver à la frontière espagnole, vu le confinement de la Navarre. Tout cela n'encourage évidemment pas à se mettre en route....! Malgré cette situation, l'équipe des hospitaliers-ères a été formidable, malgré les contraintes sanitaires plus exigeantes.





Quant à la 2è phase du projet, avec des transformations conséquentes dans les combles de la Cure, le dossier de projet est bientôt finalisé. Nous pourrons alors commencer la recherche de fond auprès de diverses Fondations et adresses que nous avons déjà recensées. Sans oublier que je continue de compter sur la promesse reçue en même temps que l'Appel: "Dieu pourvoira", qui se dit donc en hébreu "El Jire"! A voir comment Dieu s'y prendra!




03/09/2020

Petite stat des Pèlerins

Donc le 6 juillet de cette année, après une fermeture du gîte de quelques mois due au covid, notre premier pèlerin, Daniel, s'est arrêté à El Jire, nous venant de Zürich. Parti de son domicile, son but est... direct à Santiago! Avant Montpreveyres il a dormi à Romont, une étape de 28 km. A ce rythme là il doit être bien arrivé cet été encore à St-Jacques de Compostelle.


Le gîte a ouvert ses portes le 5 août 2019, pour les fermer pendant cette période du covid, et les a rouvertes le 6 juillet de cette année. Voici alors une petite statistique des 85 pèlerins accueillis par notre équipe formidable d'hospitalières et hospitaliers:

39 Suisses

17 Autrichiens

23 Allemands

4 Français

2 Tchèques

 

Dont 17 vont à Santiago mais 8 n’ont pas noté la destination finale

Dont 3 allaient dans l’autre sens sur le Sentier des Huguenots (Lausanne à Moudon)

Sinon la plupart prévoient aller jusqu’à Lausanne, voire Genève.

1 personne pour Rome

C'est un vrai plaisir et un privilège de collaborer avec une belle équipe d'une douzaine de personnes qui sont enthousiastes à l'accueil des pèlerins... même si certains jours il n'y en a point! En tous cas, le livre d'or nous transmet l'enthousiasme aussi des pèlerins eux-mêmes à faire halte dans ce havre de paix.



11/07/2020

Ré-ouverture du gîte!

Depuis lundi 6 juillet nous avons la BONNE NOUVELLE que le gîte a ouvert la porte suite à sa fermeture due à la pandémie. Malgré toutes les consignes strictes à accomplir (restriction du nombre de pèlerins, désinfection des lieux, lessive,...), les hospitaliers ont été d'accord de reprendre le service de permanence au gîte (entre 16h et 18h). J'ai été très touchée de voir la disponibilité de cette équipe. 
MERCI!




Pour plus de détails sur l'ouverture du gîte: eljire.ch


05/04/2020

Arrêt sur image!

Eh oui, le coronavirus a atteint le gîte, même s'il n'y a pas passé! Par prévention on a fermé le gîte... D'ailleurs les différentes associations des pèlerins ont recommandé de ne pas partir en pèlerinage durant cette période. Rester confiné et pérégriner ne vont pas ensemble, évidemment!

Nos différentes rencontres sont repoussées à une date encore inconnue puisque nous ne savons pas jusqu'à quand cette situation va durer. Notre Assemblée générale est repoussée à fin août...avec l'espoir que le confinement ne sera plus que souvenir!

Durant cette période vraiment particulière et exceptionnelle, on a reçu plein de vidéos et citations pour (sou)rire et faire passer le temps. En voici une que je trouve sympa à partager:


27/11/2019

Premier bilan de l'ouverture du gîte

Le 5 août 2019 le gîte El Jire s'ouvre! Il faut attendre trois jours pour qu'une pèlerine s'annonce. Theresia vient de Augsburg, elle est accueillie chaleureusement par les deux hospitalières du jour, et repart enchantée de cette étape! Bon début!


Si certains jours aucun pèlerin ne s'est arrêté à Montpreveyres, d'autres fois c'est un groupe de 4 qui s'annonce, et parfois même ils se retrouvent à 6! Dans ce cas on peut mettre deux matelas par terre, mais pour plus de confort et selon la disponibilité, deux personnes (dont une hospitalière) se sont proposées d'accueillir le "surplus" de pèlerins chez elle.

La saison du pèlerinage se termine le 31 octobre. Du 5 août au 31 octobre, nous avons accueilli 50 pèlerin-es!
Petite statistique du "visage" de ces personnes:
20 Suisses
14 Autrichiens
14 Allemands
1 Français
1 Tchèque

9 d'entre eux ont l'intention d'aller jusqu'à St Jacques de Compostelle et une jusqu'à Rome (Via Francigena). Sinon pour la plupart ils font le chemin par étapes, en projetant d'aller jusqu'à Lausanne, voire Genève, et quelques-uns espèrent aller jusqu'au Puy-en-Velay ou jusqu'à la frontière franco-espagnole.

Il semble que la plupart (tous même??!!) ont eu beaucoup de plaisir à s'arrêter à El Jire. L'histoire de la pièce de frs 5.- (voir la rubrique précédente du blog) les a beaucoup touché. Un s'est même exclamé: "je la garderai toute ma vie comme souvenir"! Quant aux hospitalier-ères, ils ont eu beaucoup de plaisir dans cet accueil. Bien que plusieurs d'entre eux ne parlent pas ou peu allemand, alors que c'est l'inverse pour les pèlerins, le contact s'est toujours fait agréablement, jusqu'à même échanger pendant une heure sous le tilleul! 


Depuis le 1er novembre le gîte reste ouvert mais seulement sur réservation par téléphone ou mail la veille au plus tard. L'équipe des hospitaliers reste disponible en cas d'appel, mais évidemment le flux des pèlerins s'est nettement ralenti. Quoiqu'il en soit nous nous réjouissons de ce premier bilan très positif de nos premiers mois d'ouverture!

31/07/2019

Un cadeau: les pièces de 5 francs! Dominus Providebit!

Un jour, alors que je parlais de cette promesse "Dieu pourvoira", donc en hébreu "El Jire", promesse reçue  en même temps que l'appel à ouvrir un gîte sur le chemin de Compostelle, un ami me dit que sur la tranche des pièces de 5.- francs suisses il y a la sentence en latin "Dominus Providebit" qui signifie en français "Dieu y pourvoira".  Justement "ma" promesse. Ah, sympa!

Plus tard une amie me dit la même chose et m'offre alors une pièce de cent sous (= 5.- frs qui se dit aussi une tune). Oh, super!

L'autre jour, un autre ami m'apporte... 4 rouleaux de 25 pièces de 5 francs! Ah bon, pour quoi faire?? Il me dit: c'est pour donner aux cent premiers pèlerins qui passeront une nuit au gîte El Jire comme symbole de cette promesse!! Les symboles sont importants, me dit-il encore.
Oh là, quel magnifique geste!!

  



Dans un gîte "donativo", où le pèlerin donne ce qu'il peut/veut pour l'hospitalité reçue, il va repartir avec une pièce de cent sous, sans soucis... ou en tous cas avec un magnifique symbole de la générosité des ami-es par laquelle passe celle de Dieu! C'est tout le contraire du "donnant/donnant", c'est tout le contraire du monde économique actuel! Comment alors ne pas continuer de croire en cette belle promesse? Ce geste est un élan de plus pour aller de l'avant, pour aborder les défis suivants... qui sont encore bien conséquents.



17/07/2019

Une équipe d'hospitaliers-ères... enfin! Ouverture du gîte GENIAL!

Eh bien oui, nous voilà une équipe de 15 hospitalières et hospitaliers à assumer le tournus des journées pour accueillir les pèlerins! C'est l'abondance!! Une équipe fort sympathique et motivée, quelle grâce! L'engagement de chacun-e est de 1-2 jours par mois à 2-3 jours par semaine. Nous avons pu remplir l'agenda jusqu'à fin octobre où chaque jour l'un-e d'entre nous sera présent-e entre 16h et 18h pour accueillir les pèlerins. Sans oublier un peu de ménage qui se fait juste avant ou dans la matinée.

Tout cela nous permet d'ouvrir le gîte le 5 août 2019, c'est fabuleux! 
Une étape des plus concrète et des plus importantes.😁😁😁



Il s'agit bien de la première phase du projet, qui démarre dans la modestie si je puis dire, mais qui donne un sacré élan! Ceci en attendant de trouver les fonds pour la transformation des combles de la cure. Ce qui donnera un espace plus spacieux pour l'accueil des pèlerins et qui permettra aux hospitaliers de loger sur place.

Et passez par le site internet:  eljire.ch vous en saurez encore plus!

Je suis évidemment très reconnaissante de cette nouvelle étape et de toutes les personnes qui se mobilisent pour rendre ce projet possible. Dieu pourvoit! El Jire!

MERCI, MERCI!


05/05/2019

Un logo, un flyer, enfin...!

"La patience obtient tout..." paroles de Thérèse d'Avila que nous rappelait le pasteur ce matin au culte. En effet, il a fallu de la patience pour avoir un logo et un dépliant. Maladie, surcharge, etc... ont fait que ça a pris du temps. Mais nous avons un logo:



Le dépliant sortira des presses de Moudon vendredi:






Quant aux hospitaliers, nous avons 4 dames d'accord de s'engager un jour dans la semaine comme bénévole à l'accueil des pèlerins. Il nous manque encore 3 personnes minimum pour former une équipe... et ainsi ouvrir officiellement le gîte El Jire!


Je veux croire que les paroles de Thérèse d'Avila sont aussi valables pour ce cas-là!

Et pour devenir membre, facile!:



Le pas à pas du Chemin continue. Je me souviens avoir bien médité et avoir été impressionnée que un seul pas à la fois et l'un après l'autre m'avait permis de traverser la Suisse, puis la France, puis l'Espagne, donc arrivée au but! J'en espère autant pour El Jire!!😊




27/12/2018

Un CCP... enfin!

Après bien des allées et retours de courriers et de téléphones avec Postfinance, nous avons enfin pu recevoir les coordonnées d'un nouveau compte de chèque postal pour notre association EL JIRE! Ce fut laborieux, on ne l'imaginait pas ainsi, mais avec patience (encore et toujours!) on l'a reçu.

Toute association a évidemment besoin d'un compte pour que les personnes intéressées à en faire partie puissent verser leur cotisation. Pour EL JIRE le montant de la cotisation par année est de frs 30.- pour un membre individuel et de 100.- pour un membre collectif. 
Si intérêt, voici les coordonnées du ccp:

EL JIRE
1081 Montpreveyres
ccp 15-141401-3
IBAN: CH07 0900 0000 1514 1401 3
et si préférence pour un bulletin de versement papier, un mail de contact: info@eljire.ch. 

Une nouvelle année s'achève et une autre va bientôt commencer. Que nous réserve-t-elle? Quels événements vont s'écrire sur cette nouvelle page blanche? Bien sûr pour EL JIRE je souhaite que les pèlerins puissent y être accueillis et y dormir paisiblement! Dans une première étape, nous comptons ouvrir le gîte en profitant d'une chambre située au rez-de-chaussée de l'appartement de la cure de Montpreveyres, dès le printemps 2019. Pour cela, nous avons besoin de constituer un groupe d'hospitaliers bénévoles pour accueillir les pèlerins et les marcheurs. Pour plus d'informations si intérêt à un tel engagement, utilisez le même mail de contact: info@eljire.ch.


L'entrée de la Cure


04/07/2018

L'association du gîte EL JIRE est créée!

Le 22 juin 2018 a eu lieu l'assemblée constitutive de l'"association du gîte EL JIRE  (en hébreu "Dieu pourvoira") - sur les chemins de pèlerinage et de mémoire".  "Pèlerinage" pour le Chemin de St Jacques de Compostelle et la Via Francigena, et "mémoire" pour le Sentier des Huguenots.

Si l'intitulation complète de cette nouvelle association est un peu longue, on peut/on va raccourcir en disant l'association du gîte EL JIRE, ou encore plus court: l'association EL JIRE. Mais il est vrai que raccourci ainsi, ce ne sont que des initiés qui pourront savoir de quoi il s'agit! C'est pourquoi le nom officiel est long car il espère clarifier quelque peu ce qu'il y a derrière cette association.

Quelques personnes ont demandé, à raison, ce que voulait dire EL JIRE,  se demandant si c'était de l'espagnol, puisque dans cette langue "el" est l'article défini "le". Or il s'agit de l'hébreu, expression que l'on trouve dans la Bible au chapitre 22 de Genèse, verset 14 dans la version Segond (d'autres versions de la Bible emploient un autre terme). Il s'agit de l'histoire d'Abraham qui va sacrifier son fils Isaac, mais finalement Dieu l'arrête dans son élan et Abraham trouve un bélier qu'il va utiliser pour ce sacrifice. Alors Abraham nomme cet endroit "Jehova Jire", qui signifie "l'Eternel pourvoira", ou "se fera voir".

Or "Dieu pourvoira" est une promesse reçue en même temps que mon Appel, ce qui m'a donné l'audace de m'élancer sur le Chemin, devenu un véritable cheminement depuis tant d'année! Cette promesse me cheville toujours au coeur, c'est le socle sur lequel je me base depuis plus de 7 ans pour aller de l'avant. Je continue de croire que Dieu va pourvoir, tant aux besoins financiers que humains.

Au mois de mai je suis allée visiter la petite chapelle de Aeschiried (près de Spiez), on peut dire construite miraculeusement (un peu de son histoire est racontée dans ce lien). J'y ai trouvé un témoignage de foi et de confiance, ainsi que des paroles  qui m'ont rejointes et encouragées.


La chapelle d'Aeschiried






A mon tour de continuer de croire dans cette promesse reçue! D'ailleurs maintenant je peux mettre le pluriel, puisque nous sommes trois nommés au comité. Les statuts ont été adoptés, ainsi cette association nous donne l'officialité pour aller de l'avant vers du concret. Mais comme c'est la pause estivale, nous allons d'abord nous disperser pour les vacances!

Pour devenir membre de cette Association, si intérêt, il n'y a qu'à mettre un commentaire dans ce sens à cette rubrique, en notant les coordonnées postales ainsi que le mail.



12/06/2018

Une étape de plus

Ce prochain vendredi soir 22 juin 2018 aura lieu, à la Salle du Tilleul à Montpreveyres, l'Assemblée constitutive de la future Association EL JIRE. Cette association aura pour but de mettre tout en oeuvre pour concrétiser le projet de gîte pour les pèlerins, puis de le gérer. Je me réjouis de voir et entendre ce que nous allons pouvoir partager, discuter, décider à cette occasion.

Une étape de plus dans ce cheminement de longue haleine, qui me fait penser au proverbe chinois ci-dessous que je trouve bien à propos :





12/03/2018

Autour de la table...

L'option "modeste" pour commencer à accueillir les pèlerins dans la Cure de Montpreveyres, option décrite dans la rubrique précédente, ne peut malheureusement être activée pour le moment. Il aurait fallu faire quelques aménagements dans la partie de l'appartement du ministre, ce qui ne peut être envisagé pour cette partie de la Cure par le fait que c'est un monument historique.

Nous en restons alors au projet initial qui est de transformer les combles, vides, dans l'autre partie de la Cure, au-dessus de la Salle du Tilleul (salle de rencontre). Là nous avons l'autorisation de l'Etat pour ces transformations. Nous nous sommes alors retrouvés avec l'architecte et sa collaboratrice pour discuter des plans qu'ils ont déjà fait, et voir quelques modification à apporter encore.

Puis nous allons finaliser les Statuts de la future Association de recherche de fond pour pouvoir démarrer avec les travaux. Toutefois, avant ça, il faudra encore une mise à l'enquête pour recevoir l'autorisation légale de faire ces transformations. Avoir l'autorisation de l'Etat de Vaud, propriétaire de ce bâtiment, est déjà une très bonne chose.

Nous en sommes toujours à être assis autour d'une table... toutefois je continue de croire en ce projet, ce qui signifie tout autant de croire en Dieu qui me l'a mis au coeur (et dans toute ma vie!) ainsi qu'en tous ceux qui gravitent là autour. Je m'imprègne régulièrement de tous les encouragements et paroles (bibliques et de personnes) déjà reçues tout au long de ce cheminement, ainsi que de mes lectures de biographies où les miracles existent aujourd'hui encore!

Et, comme aimait dire Soeur Emmanuelle: "Yallah!" = "En avant", allons-y, le chemin continue!




23/11/2017

1ère rencontre

La semaine passée nous étions 5 autour de la table dans la Cure de Montpreveyres à réfléchir sur la suite à donner à ce projet EL JIRE. Engagés dans la politique, dans l'Eglise ou dans l'Association des Amis de St-Jacques, cela faisait une jolie palette de diversité!

Nous avons décidé d'y aller par étape en commençant avec ce qui existe déjà. C'est-à-dire aménager la grande salle du bas de la Cure pour que quelques pèlerins puissent y dormir. Juste à côté il y a wc/douche, mais rien pour cuisiner. Du temps où j'habitais cette Cure, cette partie de l'immeuble, indépendante de l'appartement à l'étage, était occupée par la fille de la diacre. A voir donc comment conjuguer ceci avec les actuels résidents de l'appartement du dessus et comment organiser l'accueil des pèlerins. Les hospitaliers ne pouvant alors pas loger sur place, cela donne une autre organisation que le projet initial. Ce qui signifie également que tout l'aspect d'accompagnement des pèlerins, ainsi que celui de la spiritualité ne peuvent se vivre pour le moment comme prévu . Mais nous espérons que, par la suite, tout ceci pourra se développer petit à petit.

Ensuite nous allons créer une Association pour légitimer le projet. Notre prochaine rencontre servira à mieux définir et clarifier les buts de cette future association.

Une "politique des petits pas", qui me fait penser à la belle calligraphie reçue par les membres de ma paroisse lors de mon culte d'adieu avant mon départ sur le Chemin: "Avance sur ta route, car elle n'existe que par ta marche" de Saint Augustin.





11/05/2017

La parabole de l'orchidée

"Le temps file..., à toute vitesse..., trop vite...on n'a même pas vu le mois s'écouler..." etc, voilà ce que j'entends si souvent, et que je dis régulièrement aussi! Eh oui, déjà bientôt 5 mois écoulés sans donner de nouvelles du projet. Et pourtant, pas de stand-by, mais plutôt un lent (et long?!) processus de gestation, c'est-à-dire de contacts à faire, de rendez-vous à organiser à plusieurs (donc ça prend plus de temps), etc... pour mettre sur pied un comité de recherche de fond. Autant dire que ce n'est pas encore cet été que les travaux pourront commencer, comme évoqué dans la rubrique précédente.

Cela me fait penser à cette orchidée que j'ai depuis des mois chez moi, sans plus aucune fleur. Je l'ai toutefois arrosée chaque semaine consciencieusement et, finalement, elle a commencé à bourgeonner. Des bourgeons toujours plus gonflés.... Et avant-hier, voilà une fleur qui éclot!



Parabole de cette attente où il semble que rien ne se passe, mais avec patience et persévérance une belle fleur apparait pour la joie de notre regard. C'est donc avec patience et persévérance que j'attends la suite des événements. Ce n'est pas un stand-by mais un travail dans les profondeurs des fondations, qui ne se voit pas mais qui est indispensable pour la suite de la construction.
"Dieu a voulu laisser suffisamment d'obscurité pour que croire soit un acte de profonde confiance en lui." a dit Columba Marmion. Je continue donc de croire en sa promesse "Dieu pourvoira".

Quant à Judson Cornwall, lui a dit "La foi est une marche et non un marché". Je confirme!

A propos de marche, je vais faire une formation à l'accompagnement de pèlerins cet été, sur trois week-ends répartis sur trois mois. Les thèmes abordés seront: la spiritualité sur le Chemin, les rituels, les motivations, etc... Et bien sûr l'organisation d'un voyage sur le Chemin. Je ne sais pas encore si l'occasion se donnera pour moi d'organiser un tel voyage avec un groupe, toutefois les thèmes abordés ne peuvent que m'enrichir pour le futur accueil de pèlerins dans  un gîte. Et le partage de l'expérience des autres participants va certainement être passionnant. Je m'en réjouis déjà!






27/12/2016

L'aventure continue

Avant que l'année ne se termine, quelques nouvelles de ces deux derniers mois:

A la mi-novembre, nous avons eu un nouveau rendez-vous avec l'architecte qui nous présentait son avant-projet, cette fois "pour de bon"! En effet, il y avait un sérieux problème de poutres trop basses qu'il fallait pouvoir arranger ça d'une autre manière, ce que l'architecte a réussi. Comme il doit travailler dans un bâtiment qui est un monument historique (classe 2), cela ne simplifie pas les choses...

Cet avant-projet est absolument magnifique, conçu sur deux étages. Tout ce que j'avais mentionné sur le cahier de charges y est, et même plus! C'est la première fois qu'on a parlé d'un planning: début des travaux en été 2017, et ouverture en été 2018, voilà ce qui est prévu... si tout se passe bien. On veut y croire! Quelques personnes ont été désignées pour initier une association de recherche de fond pour financer les travaux. Plus tard une association pour la gestion du gîte sera créée.

Nous étions 11 personnes autour de la table, cela m'a impressionnée de voir l'intérêt et l'enthousiasme que ce projet suscite. Tout cela est très réjouissant. Je continue de m'ancrer dans la promesse reçue en même temps que cet appel à ouvrir un gîte: Dieu pourvoira, en hébreu EL JIRE, le nom du futur gîte. L'aventure continue...........!!

Au niveau personnel, une semaine après cette rencontre, mon père a rendu son dernier souffle pour s'envoler vers son Seigneur, comme il s'en réjouissait beaucoup. Tristesse du départ et soulagement que la maladie n'aie pas duré plus longtemps! Reconnaissance aussi pour la famille et les amis qui nous entourent.

Pour la nouvelle année je transmets mes voeux à travers cette phrase de Nelson Mandela, qu'un ami m'a envoyée:
"Que vos choix reflètent vos espoirs et non vos peurs".


dimanche passé... à pied au Scex Carro


27/08/2016

Ça bouge!

Avec le temps, finalement, bien des choses ont bougé en commençant par moi-même! En effet, fin juillet j'ai déménagé à Moudon. Geneviève de Haas,  propriétaire d'une jolie petite maison près du centre de Moudon, m'a proposé de venir habiter au-dessus de chez elle, les combles ayant été aménagées en bureau dans la perspective de louer par la suite cet espace. J'en suis la première locataire. Depuis la semaine passée j'ai fini mon installation, il ne me reste plus que quelques finitions et je m'y sens déjà très bien.
De plus, Geneviève est bénévole au Café du Marché à Payerne, là où je travaille en fin de semaine.


La maison de Geneviève et les escaliers montant chez moi



L'église St-Etienne, vue depuis ma fenêtre




Deux jours après mon déménagement, c'était au tour de Anne-Christine et sa fille Alicia de déménager à Ressudens, petit village près de Payerne. Nous ne sommes donc plus colocataires, mais avec Anne-Christine nous continuons de porter ensemble ce projet de gîte pour les pèlerins dans le bâtiment de la Cure de Montpreveyres. Notre départ de cette Cure n'affecte en aucun cas le projet.

A ce sujet nous avons rencontré lundi passé l'architecte qui nous a présenté son avant-projet. Il s'agit donc d'aménager les combles au-dessus de la Salle du Tilleul, partie attenante à celle affectée au logement du ministre. Le projet est magnifique, mais il y a encore quelques problèmes à régler - de taille - vu que l'on touche à un bâtiment classé monument historique. Mais pour nous cette rencontre était déjà très positive car on parlait sur du concret! Nous attendons donc la suite des nouvelles de l'architecte.

12/04/2016

Stand-by...

Bientôt 4 mois que l'année 2016 a commencé, et plus de 5 ont passé depuis la dernière rubrique de ce blog. Cela signifie bien que... un stand-by s'installe! L'architecte n'ayant pas encore reçu le mandat de l'Etat de Vaud, rien ne peut donc avancer.

Pourtant cela ne me désespère pas. Non pas que cela me réjouisse non plus! Je dis toujours que ce cheminement est autant concret que spirituel. Un appel venu d'en-haut contient obligatoirement ces deux faces d'un même chemin. D'ailleurs, tous nos chemins, droits ou tortueux, n'ont-ils pas ces deux côtés?! Alors, si au niveau concret rien n'a l'air de se passer, au niveau spirituel je continue d'avoir des signes encourageants que... ça va se faire! Je continue donc d'y croire fermement, envers et contre tout. Dieu a ses raisons que ma raison ne connait pas... C'est lui le Maître de ce projet, je lui fais confiance qu'il sait ce qu'il fait!!

Si rien ne bouge côté projet du gîte, par contre nous, habitantes de la Cure de Montpreveyres, devrons nous bouger d'ici cet automne! En effet, un nouveau ministre est nommé dans la paroisse du Jorat pour septembre. Il viendra habiter la Cure avec sa femme. Le plus drôle dans cette histoire c'est qu'il s'agit de mon ancien chef du service communication à DM-échange et mission, où j'ai travaillé bien des années, et où je travaille à nouveau les lundis. Lui-même a travaillé environ 10 ans dans ce service à DM, pour ensuite bifurquer dans le diaconat. Il est en train de terminer sa formation. Et sa femme, c'est ma collègue de DM, elle a le bureau en face du mien de la réception! Les chemins n'en finissent pas d'avoir des tours, des détours et des parcours étonnants....

Le projet du gîte n'étant pas lié à ma présence dans la Cure, j'envisage sereinement ce déménagement. Je veux croire que la promesse reçue "Dieu pourvoira" n'est pas que pour le gîte! En attendant, je profite encore bien de la beauté de l'endroit et des visites matinales et/ou du soir de nos amis les chevreuils, au pied de ma fenêtre!




03/12/2015

Première visite de l'architecte

Un mercredi nous recevons un téléphone de l'Etat de Vaud nous annonçant pour le vendredi la visite de l'architecte, accompagné du responsable des bâtiments déjà venu lors de la précédente visite. Cet architecte a été choisi à cause des ses compétences à faire de l'"hors-norme". Il a déjà eu l'occasion de faire des rénovations ou transformations de bâtiments historiques, voire de châteaux! En tous cas il s'est enthousiasmé en voyant le lieu, en prenant des photos, et en imaginant déjà un escalier par-ci, les chambres par-là, etc... Il devra composer avec des poutres porteuses au milieu de tout ça dont le tout forme une magnifique charpente. De l'entendre et le voir si pétillant, cela nous a enthousiasmée à notre tour! Ça nous a donné l'impression que quelque chose de concret se mettait en place.... même si ça prendra encore bien du temps pour que le concret se réalise!

La prochaine étape sera de nous retrouver, instances de l'Eglise, de l'Etat avec Anne-Chistine et moi-même, autour des esquisses que l'architecte va nous proposer. D'ici là, Noël va passer, puis Nouvel-An, puis... la vie continue...

Côté personnel, mon ancien employeur, DM-échange et mission (Département Missionnaire des Eglises protestantes de Suisse romande) m'a ré-engagée pour travailler les lundi à la réception. Travail que j'avais fait de nombreuses années auparavant, ce qui me fait très plaisir de me retrouver dans cette chouette équipe dynamique et sympathique.
Au milieu de mes valses avec mes différents outils de travail selon ma variété d'employeurs, j'ai eu le grand plaisir de passer une semaine de vacances en Sardaigne... invitée par mes deux nièces! Souvenirs lumineux et colorés par cette mer qui nous a éblouies par sa beauté!



 


01/10/2015

Encore un pas

Quelques semaines après la visite des différentes instances de l'Eglise, c'est au tour des instances de l'Etat de Vaud, à qui appartient le bâtiment de la Cure, d'être venues voir les combles au-dessus de la Salle du Tilleul. Une architecte du patrimoine était présente, puisque ce bâtiment est un monument historique, pour étudier la faisabilité de ce projet de gîte dans cet endroit. Anne-Christine et moi-même étions présentes, bien sûr, et nous avons été très réjouies d'entendre un: oui, cela parait envisageable!!! Ouf!!!! Bon, le responsable du Service des Immeubles et du Patrimoine a gardé une certaine réserve disant bien que cela ne signifie pas encore le début des travaux! Il nous a aussi informé que le vis-à-vis de l'Etat pour ce projet était le Conseil synodal de l'Eglise, gérante de cet immeuble. Alors... nous attendons la suite des nouvelles! Quoiqu'il en soit c'est un (demi-)pas de plus en avant, donc au moins on ne recule pas!

Cette option de transformer les combles au-dessus de la Salle du Tilleul permet ainsi de garder l'appartement où nous vivons actuellement (Anne-Christine, sa fille Alicia et moi-même) pour le futur pasteur. Or depuis le 1er septembre, un nouveau pasteur, Pedro, est en effet arrivé dans la paroisse du Jorat, venant du canton du Valais. Mais pour le moment il ne désire pas déménager à Montpreveyres, sa femme travaillant dans un hôpital près de chez eux. Il préfère alors faire les voyages, ce qui nous permet à nous trois de continuer d'habiter cette belle Cure. Ouf!!!

A gauche: l'appartement. A droite: la Salle du Tilleul en-bas et les combles au-dessus


Nous continuons aussi d'y accueillir les pèlerins de manière sporadique et tout à fait privée. Actuellement ils sont déjà moins nombreux que cet été. Avec Anne-Christine nous avons commencé à faire des offices le mercredi soir à 19h dans la petite église juste à côté. Les pèlerins sont invités à y participer, mais sans aucune obligation bien sûr. Pour le moment, à chaque fois ils y sont venus, ce qui est très chouette pour nous aussi.


L'église de Montpreveyres

Anne-Christine n'est donc plus engagée dans la paroisse du Jorat, puisque Pedro est maintenant là, mais le manque de ministres dans l'Eglise vaudoise fait qu'elle a été engagée comme diacre dans les deux paroisses voisines + l'éveil à la foi au niveau de la Région, ce qui lui fait largement un 100%!

Quant à moi je continue ma valse avec l'aspirateur et la serpillère au CMS, mon engagement au Café du Marché à Payerne ainsi qu'une matinée de secrétariat par semaine. Samedi j'ai participé à la marche organisée par le stamm des pèlerins de Lausanne. Nous avons eu le privilège d'avoir une visite guidée de l'abbatiale de Romainmôtier. Nous avons dîné dans le prieuré, bâtiment annexe, également une magnifique bâtisse.

L'abbatiale de Romainmôtier

Un des magnifiques plafonds du prieuré



























Donc pas de quoi s'ennuyer!!